Posts for : janvier 27, 2014

Conflits de malabars…

Il ne s’agit pas uniquement de quelques pêcheurs qui se bagarrent, il s’agit d’un siècle de… enfin, c’est comme deux malabars qui essayent de tenir ensemble dans une petite pièce, qui font de leur mieux pour rester polis, puis un jour il y en a un qui doit s’étirer, et bientôt les deux réduisent le mobilier en petit bois.

dans Les Annales du Disque-Monde-21 Va-t-en-guerre(1997) de Terry Pratchett

Les voisins…

Tout comme les avocats, surtout les très riches, pour qui « voisin » désignait un client en procès depuis vingt ans pour récupérer une bande de jardin large comme la main. Les gens pouvaient vivre côte à côte depuis une éternité, se saluer d’un signe de tête amical tous les matins sur le chemin du boulot… puis un jour, pour une peccadille, il fallait retirer une fourche de l’oreille d’un gus.

dans Les Annales du Disque-Monde-21 Va-t-en-guerre(1997) de Terry Pratchett

Meilleurs plans…

Les meilleurs plans suivent leur cours en évoluant. Quand un plan réussit vraiment, il acquiert une vie propre, tout à fait différente de ce que son concepteur voulait vraiment.

Vorian Atréides (in La Bataille de Corrin, Brian Herbert & Kevin J. Anderson) (2005)

Vivre comme des…

« — Quoi ? Se prélasser à longueur de journée pendant que des esclaves font tout le boulot ? Tu peux me croire, chaque fois que tu vois une bande de connards se balader en discutant de la vérité, de la beauté et du meilleur moyen d’attaquer Éthique, tu peux parier tes sandales, c’est parce que des dizaines d’autres pauvres connards font tout le boulot dans le coin pendant que ces types-là vivent comme…
— … des dieux ? » termina Frangin.
Un silence horrible s’ensuivit.
« J’allais dire “des rois”, fit Om d’un ton de reproche. »

dans Les Annales du Disque-Monde-13 Les Petits Dieux de Terry Pratchett

Les héros…

Dans tout conflit il existe d’innombrables facteurs qu’on ne peut prévoir et qui ne dépendent nullement des qualités du commandement militaire. Au plus fort de la bataille, des héros émergent, parfois issus des sources les plus improbables.

Vorian Atréides (in La Guerre des Machines, Brian Herbert & Kevin J. Anderson) (2000)

Intuition…

L’intuition est une fonction qui permet aux humains de voir dans les coins. Elle est particulièrement utile pour ceux qui sont exposés à des conditions naturelles dangereuses.

Dialogues d’Érasme (in La Guerre des Machines, Brian Herbert & Kevin J. Anderson) (2000)

Cerveau maximum…

Le fait est notoire : les neuf dixièmes du cerveau restent inutilisés ; comme la plupart des faits notoires, c’est faux. Même le plus crétin des Créateurs ne s’embêterait pas à charger le crâne humain de plusieurs livres de matière grise dans le seul but de fournir un mets délicat à certaines tribus reculées de vallées inexplorées. Le cerveau est bel et bien utilisé au maximum de ses capacités. Et, entre autres fonctions, il fait paraître le miraculeux banal et change l’extraordinaire en ordinaire.

Car dans le cas contraire, confrontés au merveilleux quotidien de tout ce qui les entoure, les êtres humains se baladeraient la figure fendue de grands sourires idiots semblables à ceux qu’arborent certaines tribus reculées chez qui les autorités font de temps en temps une descente, histoire d’étudier de près le contenu de leurs serres en plastique. Ils lâcheraient des « wouah ! » à tout bout de champ. Et aucun ne travaillerait beaucoup.

dans Les Annales du Disque-Monde-13 Les Petits Dieux de Terry Pratchett

Cocktail à parapluie…

« J’comprends pas qu’ils mettent un parapluie dedans, fit-elle en aspirant la cerise à cocktail du bâtonnet. J’veux dire, est-ce qu’ils ont peur que la boisson se mouille ou quoi ? »

dans Les Annales du Disque-Monde-12 Mécomptes de Fées de Terry Pratchett

Esprit de la résistance…

L’esprit commande au corps qui obéit aussitôt.

L’esprit se donne un ordre à lui-même et rencontre de la résistance.

Saint Augustin (in La Guerre des Machines, Brian Herbert & Kevin J. Anderson) (2000)

Rencontres extraterrestres…

C’est étonnant comme les gouvernements s’y entendent, étant donné leurs résultats dans presque tous les autres domaines, pour étouffer des affaires comme les rencontres avec des extraterrestres. Peut-être que les extraterrestres sont eux-mêmes trop gênés pour en parler.

On ignore pourquoi la plupart des espèces de l’univers qui voyagent dans l’espace tiennent à farfouiller dans les sous-vêtements terriens comme prélude à un contact officiel. Mais des représentants de plusieurs centaines d’espèces se sont mis à rôder, à l’insu les uns des autres, dans des campagnes reculées de la planète et, suite à ça, kidnappent à tirelarigot d’autres prétendus kidnappés. Certains se sont à vrai dire fait kidnapper tandis qu’ils attendaient de procéder au kidnapping de deux autres extraterrestres sur le point de kidnapper les extraterrestres qui, suite à des ordres compris de travers, voulaient mettre du bétail en cercle et mutiler des cultures.

La planète Terre est désormais interdite à toutes les espèces extraterrestres jusqu’à ce qu’elles puissent comparer leurs notes et savoir combien elles ont réellement enlevé d’humains. Elles se demandent, hélas, s’il n’y en a pas qu’un seul. Gros, poilu et affublé de très grands pieds.

La vérité est peut-être ailleurs, mais les mensonges sont dans la tête.

dans Les Annales du Disque-Monde-20 Le Père Porcher de Terry Pratchett